Lettre pour le climat

[Note de blog. Ce texte n’engage pas la Grève pour le Climat. Ce blog est ouvert à tou.te.s, n’hésitez pas à envoyer vos textes à neuchatel@climatestrike.ch]

Concerne: le réchauffement climatique

Ce message s’adresse à la population mondiale, aux politiciens et aux Président du monde entier.

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à vous faire part de ma vision de notre société et de notre avenir.

Le réchauffement climatique est une préoccupation actuelle. Il est temps de d’agir maintenant et non dans 10, 20, 30 ans, etc. (sécheresses à répétition, catastrophes naturelles). La nature meure et elle nous fait payer notre surconsommation dans tous les domaines (voitures, plastiques, etc.). Il est nécessaire de prévoir un fonds pour le climat afin de financer des transports solaires (bus solaires, tramways solaires, bateaux solaires, avions solaires). Le fonds pour le climat permettra à chacun d’utiliser les transports publics gratuitement. Il pourrait également être envisagé d’utiliser une partie des montants d’euro-millions ou du Swiss Loto en faveur du climat. Il faut arrêter de construire des routes, ce qui accroît le nombre de voitures individuelles, et investir à la place dans des moyens de transports non polluants. Les routes actuelles doivent être destinées uniquement aux transports publics solaires et aux pistes cyclables. Les fonds doivent également servir à des espaces verts (forêts, végétations, cultures) et à la construction d’immeubles écologiques. La forêt, la végétation, la terre cultivable sont notre survie et nous devons les protéger. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, nous serons à cours de ressources (eau, alimentation). Nous finirons comme en Afrique. La Terre deviendra un immense désert, sans végétation, sans culture possible, avec des espèces animales disparues en raison du manque d’espaces verts dû à la sécheresse et à la construction de centres commerciaux, de maisons individuelles, de routes). Il faut également pensez activement à des magasins et fast food sans plastiques et sans déchets. Nous sommes en train de périr par notre stupidité à penser qu’à son petit confort personnel.

Nous nous prétendons être l’espèce la plus intelligente, alors agissons comme tel.

Nous vivons dans une société de surconsommation, dans laquelle l’automatisme à pris le pas sur notre réflexion. Par  exemple, nous prenons machinalement nos clefs de voiture, sans réfléchir au conséquence sur notre environnement, pour nous rendre à notre travail ou à un rendez-vous, etc.. A la fin de la journée, très peu de personnes se posent les questions suivantes : combien ai-je déversé de CO2 dans l’atmosphère par l’utilisation de ma voiture individuelle ? Quel est mon impact sur le réchauffement climatique par ma consommation d’énergie (eau, électricité) ? Il est urgent de se mettre à réfléchir et il faut agir pour défendre notre survie. Nous devons changer immédiatement nos comportements et se poser les questions suivantes : ai-je besoin d’utiliser mon véhicule aujourd’hui ? Puis-je me rendre par un autre moyen, à pied, à vélo ou en transport public au lieu d’utiliser mon véhicule ? Est-il nécessaire d’acheter des pacques d’eau en plastique, alors que j’ai déjà de l’eau à la maison, par le biais du robinet ? Savez-vous que 600’000 tonnes de plastique sont déversées dans la Méditerranée et que la production et l’élimination de plastique est un désastre pour le climat, car il est extrait du pétrole brut ou du gaz naturelle ce qui a généré, l’année passée, 850 millions de tonnes de CO2. Cela correspond aux émissions de 189 centrales de charbon. Est-il raisonnable d’avoir des journaux en format papier alors qu’il est possible de les lire sur Internet ? Savez-vous qu’il faut 750’000 litres d’eau et qu’il faut environ 12 arbres pour produire une tonne de papier journaux ? Je trouve cela aberrant puisque l’eau devient et va devenir de plus en plus une denrée rare et que les arbres sont notre survie car un arbre mature moyen produit chaque année près de 120 kg d’oxygène à partir de CO2. Lorsque je vais faire un pique-nique, est-il nécessaire d’acheter des assiettes, des gobelets et des ustensiles en plastique alors que j’ai déjà de la vaisselle chez moi et des Tupperware. Un pique-nique doit se faire sans déchets. Avant de jeter un objet, puis-je le donner ou le réparer ; Est-il nécessaire que j’achète du neuf alors que je peux acheter de l’occasion en bon état ; est-il nécessaire d’acheter des habits neufs alors que je peux me rendre à un troc, etc.. Savez-vous qu’un citoyen, par sa consommation, ses déplacements, sa manière de chauffer émet en moyenne 11 tonnes de CO2 par an. Notre planète étouffe, par nos excès et nos déchets.

Le monde entier doit prendre conscience que nous sommes tous acteurs du réchauffement climatique. Nous ne devons plus penser uniquement à notre quotidien et à nos projets personnels. Il est indispensable de penser au futur. Vous désirez connaître l’avenir de vos enfants. La vérité est qu’il n’y en a pas car si la population mondiale, les politiciens, les présidents ne réagissent pas immédiatement et activement face au réchauffement climatique, alors il n’y aura plus un souffle de vie sur notre planète.

J’entends que le mal de notre société en matière de santé est le cancer. Savez-vous d’où vient le cancer ? Je vais vous le dire. C’est la consommation de tous les pesticides, d’amidon modifié, de conservateur, de produits nocifs déversé dans la nature et dans l’eau et j’en passe que nous avalons chaque jour. L’humain a développé un mode de production et une société qui va nous amener à notre propre extinction. Aujourd’hui, par nos pratiques non respectueuses de la nature, par l’utilisation de pesticides, d’insecticides, de produits ménagers toxiques, de produits nocifs, de plastiques, de déchets, de voitures personnelles, d’énergies fossiles (CO2), notre planète a développé un cancer. Ces métastases de traduisent par les catastrophes naturelles que nous connaissons aujourd’hui (incendies, inondations, sécheresse, ouragan, fonte des glaciers, etc.). Notre planète est gravement malade. Nous devons en prendre soin immédiatement.

Nous n’avons qu’une Terre ; elle est notre seule île. Je me souviens de mon enfance avec de grande quantité de neige, des pluies abondantes et avec une ville avec peu de voitures. Cela m’attriste et me fâche de laisser aux enfants d’aujourd’hui une planète sans neige, sans eau, sans végétation, sans arbre, sans nourriture, donc une Terre désertique. Il n’y aura plus de saisons mais que de la sécheresse. Je n’ose pas dire aux enfants qu’ils périront par notre cupidité à ne pas agir rapidement, car l’argent est plus important que la survie de l’humanité. Notre argent ne nous servira absolument à rien lorsqu’il n’y aura plus de ressources (eau, alimentation). Il faut agir tout de suite, sinon nous allons à notre perte.

Je demande aux entreprises de trouver rapidement des solutions pour ne plus utiliser les énergies fossiles, tel que le charbon, le gaz naturel, le pétrole mais d’utiliser les richesses de notre nature.

Le transport des marchandises doit se faire par un transport non polluant (nouveaux moyens technologiques non polluants à développer).

La nuit, les lumières des magasins, des enseignes et des lampadaires doivent être coupées pour ne pas polluer davantage et laisser reposer notre Planète. Il peut être envisagé des lampadaires avec de l’énergie solaire pour des endroits spécifiques.

Dans les villes du monde entier, les voitures sont devenues notre moyen de transport no 1. La circulation est très dense, de très nombreux bouchons se forment dans les villes et sur les autoroutes du monde entier. La circulation est très difficile car il y a trop de voitures. Il n’est plus possible de continuer avec ce moyen de transport car notre planète est très malade et nous la tuons toujours plus par l’utilisation quotidienne des véhicules personnels. Nos modes de déplacements no 1 doivent devenir les transports publics non polluants (avec l’énergie solaire), les vélos et les zones piétonnes. Nous devons absolument vivre dans un monde sans voiture individuelle et uniquement avec des transports publics, si nous souhaitons sauver la planète et l’humanité Seules les personnes à mobilité réduite pourront utiliser un véhicule électrique. Pour votre information, il y a aujourd’hui 1,2 milliards de voitures dans les quatre coins du monde et toutes les pièces d’une voiture ne sont pas recyclable, je vous laisse imaginer la quantité de déchets que cela représente. Savez-vous qu’il faut 400’000 litres d’eau pour fabriquer une voiture ? Il n’est pas raisonnable de continuer avec ce moyen de transport alors que dans le monde entier il y a des restrictions d’eau en raison de la sécheresse et que dans les années à venir, la sécheresse va s’accentuer en raison du changement climatique.

Le monde a emprunté le mauvais chemin. Il faut absolument changer de trajectoire. Nous devons arrêter le superflu et vivre plus simplement. Nous devons respecter la nature et profiter de sa beauté et de sa richesse. Il faut devenir plus Terre à Terre. Le respect de l’environnement est la seule façon pour que la vie subsiste sur Terre.

Aujourd’hui, la population mondiale doit être solidaire. Il ne s’agit plus de savoir quel est le pays qui a le plus de pouvoir, d’argent mais il s’agit de notre survie. La lutte contre le réchauffement climat doit passer par le partage humain, des compétences et des idées de chacun. Ces valeurs sont la clé du succès. Si la population mondiale, les politiciens, les présidents ne s’activent pas rapidement pour lutter contre cette fatalité qui nous attends, donc de fermer les yeux, ou que chaque pays continue d’agir tout seul, sans partager leurs solutions contre le réchauffement climatique, je peux vous dire que vous faites une terrible erreur car le monde entier est concerné par cette tragédie qui nous pend au nez.

Aujourd’hui l’économie est privilégiée et le réchauffement passe en second. Si la lutte contre le réchauffement climatique n’est pas traitée en priorité, dans tous les pays, alors nous allons connaître un climat de plus en plus hostile et terrible (canicule, sécheresse de très longue durée, catastrophes naturelles). Tous les secteurs d’activité seront touchés et certains métiers disparaîtront, car il ne sera plus possible de travailler normalement, en raison de température de plus en plus intense. Les magasins alimentaires fermeront l’un après l’autre car les ressources seront très affaiblies, et même inexistantes, en raison d’une sécheresse persistante. De plus, en raison des catastrophes naturelles et de la sécheresse, les exodes s’accentueront. L’économie s’effondrera et la crise alimentaire s’étendra dans le monde entier. Il règnera le chaos. A vouloir privilégier et sauver uniquement l’économie, nous allons tout perdre. Ce sera la fin de notre existence.

Nous devons repenser à un nouveau monde très rapidement, proche de la nature, donc respectueuse de l’environnement. Il faut créer des emplois en rapport à la nature, maraîcher, agriculteur, paysagiste et de nouveaux métiers. Nous devons prendre en considération toutes les idées qui peuvent sauver notre Planète et notre humanité. Nous devons vivre en harmonie avec notre environnement, et prendre exemple sur les citoyens du Costa Rica qui respectent la nature et qui ont compris ses vertus.

Je demande, aux personnes qui sont au pouvoir, de prendre les décisions qui permettront un avenir pour l’humanité et non sa perte.

De très nombreux articles montrent l’urgence sur le climat (disparition de certains arbres et restriction d’eau mises en place dans la quasi-totalité des départements métropolitains en raison de la sécheresse, fonte des glaciers dans l’Antartique, ouragan, aggravation de la crise alimentaire et morts d’une centaine d’éléphants en Afrique Australe en raison de la sécheresse, violents incendies en Californie et en Australie, marée haute à Venise, etc.). Ces phénomènes montrent que nous ne pouvons plus ignorer le réchauffement climatique et il ne faut pas repousser plus tard les mesures.

Je dis STOP>/Red>, nous avons déjà fait assez de dégâts. L’extinction de la nature et de la vie (insectes, animaux, humains) sur notre Planète a déjà commencé ; il faut arrêter ce massacre. Le compte à rebours est déjà enclenché. Il est temps d’agir tout de suite, avant qu’il ne soit trop tard. L’alerte rouge est déclarée pour la Planète et l’humanité.

Je souhaite qu’il y ait une lueur d’espoir pour notre humanité. Je partage l’inquiétude et le mécontentement de la jeunesse d’aujourd’hui envers cette société qui va nous amener à notre extinction. La population mondiale doit lutter contre cette fatalité.

L’état d’urgence de la Planète est tellement avancée, la terre brûle en raison de la sécheresse (incendies très violents en Californie et en Australie), que l’incitation de la population à modifier leurs comportements n’est pas suffisante, car il y a ceux qui ont changé leur quotidien, ceux qui ne se sentent pas concerné et ceux qui n’ont pas conscience de la gravité de la situation. Aujourd’hui, il y a lieu d’imposer des restrictions à l’utilisation des véhicules personnels (par ex. il doit être interdit de rouler à certaines heures, le dimanche et de circuler dans les villes, etc.), Les villes doivent être destinées uniquement aux piétons, aux vélos et aux transports publics. Il faut également imposer des restrictions sur l’utilisation des avions (limitation du nombre de vol, interdiction des vols les plus polluants). Il est primordial d’interdire l’utilisation des énergies fossiles et passer à l’utilisation des énergies renouvelables. Il est nécessaire d’interdire l’utilisation des pesticides, d’insecticides et les autres produits nocifs pour la nature et l’humain. De nouvelles lois doivent être instaurées pour la protection des forêts du monde entier, de la nature, de la Planète (abolition des déchets et des plastiques) et de l’humanité. Ces restrictions, ces interdictions et ces nouvelles lois doivent être imposées à tous les pays. Ceux qui ne respecteront pas ces règles, devront être pénalisés d’une amende très sévère pour mis en danger de l’humanité.

J’ai 41 ans et je suis maman de deux enfants et tante d’une nièce. Mon devoir est de les protéger. Aujourd’hui, les adultes doivent assumer leurs responsabilités afin de garantir un avenir aux enfants.

Les enfants du monde entier ne doivent pas connaître l’horreur que nous leur réservons si nous ne luttons pas tous ensemble, activement et sans relâche contre le réchauffement climatique. Il n’y a plus une minute à perdre.

Nous ne pouvons pas infliger cela aux enfants et détruire leurs rêves. Ne nous voilons plus les yeux. Le monde entier doit se réveiller, l’alarme sonne.

Je remercie Monsieur Nicolas Hulot qui nous fait prendre conscience de la gravité du réchauffement climatique et qui nous montre comment changer nos habitudes pour lutter contre cette catastrophe. Je vous recommande vivement de consulter son site « fondation Nicolas Hulot, pour la nature et l’homme ».

Je tiens à féliciter, les écologistes, les organisations et les personnes qui s’engagent dans l’écologie ainsi que les jeunes du monde entier pour leur courage, leur détermination et leur prise de conscience de la tragédie qui nous attend si rien n’est entrepris aujourd’hui.

Je remercie Greta Thunberg qui nous a montré le chemin à emprunter et la voie de la raison.

Je tiens à vous remercier pour votre attention. J’ai l’espoir par ce message qu’il y aura une prise de conscience que nous sommes en train de vivre une crise humanitaire et une crise planétaire. La plus grande crainte que nous pouvons avoir, n’est pas le changement de notre société, mais que vous n’agissiez pas rapidement ou pas assez activement contre le réchauffement climatique. Vos regrets ne vous serviront à rien lorsqu’il sera trop tard.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, mes salutations distinguées.

Laisser un commentaire