Référendum pour une écologie sociale

À l’attention du public et de la presse

12 octobre 2020

Conférence de presse unitaire neuchâteloise

La loi sur le CO2 est largement insuffisante. Elle ne répond ni au principe de justice climatique, ni à la revendication de la Grève du Climat – découlant des recommandations du GIEC – d’atteindre un bilan d’émission de gaz à effet de serre neutre d’ici 2030, ni même aux objectifs fixés par l’Accord de Paris.

  • La loi ne prévoit qu’une réduction de 50% des émissions de CO2 d’ici 2030, avec un quart des réductions faites hors de nos frontières.
  • Elle mise avant tout sur des taxes, fondamentalement antisociales et peu voire pas efficaces écologiquement.
  • Les mécanismes de redistribution des taxes signifieraient un transfert de richesses au détriment des moins aisé.e.s.
  • Elle ne cible que les individus et pas les structures de notre système économique responsables de la catastrophe actuelles. Ce sont les individus qui porteront le poids de ces mesures.
  • Elle entérine le marché du carbone, permettant aux grosses entreprises d’acheter des droits à polluer.
  • Elle déplace le problème à l’étranger en autorisant des compensations, qui, si on se réfère à des telles pratiques déjà existantes, ont souvent un effet désastreux socialement, et peu efficace voire néfaste écologiquement.
  • La loi mise sur l’efficacité énergétique sans prendre en compte l’effet rebond, ce qui est à terme désastreux.

Cette loi est totalement insuffisante, voire contre-productive.

“Accepter cette loi signifierait s’engager résolument dans la mauvaise voie. En nous saisissant du référendum, nous clamons qu’il est possible et nécessaire de faire mieux. Nous affirmons que l’orientation de cette loi nous mène dans une impasse.”

Robin Augsburger, Grève du Climat

Nous considérons que nous devons changer radicalement les structures de notre système politico-économique. Nous constatons qu’à eux seuls les débats à l’Assemblée fédérale ne régleront jamais le problème. Nous avons besoin d’un nouveau système démocratique qui met la satisfaction des besoins, la durabilité et la justice au centre de l’activité politique et économique.

“C’est pour cela que nous nous battons avec d’autres armes, dans la rue, sur les lieux de travail. C’est pour cela que nous menons une politique de lutte et que la Grève du Climat s’engage dans la Grève pour l’Avenir, prélude à une grève générale.”

Paula Rouiller, Grève du Climat

Nous ne pouvons sauver le monde en y amenant plus d’injustice, il est nécessaire de combattre chaque mécanisme qui accroîtrait les inégalités. Avec ces taxes aveugles la loi sur le CO2 discriminera encore plus les habitant.e.s économiquement fragiles de ce pays. 

“Nous exigeons que la prochaine et meilleure loi amène des solutions concrètes pour transformer les industries inutilement polluante qui devront disparaître, tout en prévoyant la reconversion professionnelle des travailleuses et des travailleurs qui y sont affairés aujourd’hui.”

Dimitri Paratte, solidaritéS

“Nous défendons une écologie populaire visant la solidarité. C’est aux véritables destructeurs de notre planète qu’il faut s’attaquer. Cette loi ne vise pas un changement fort mais des taxes antisociales qui pénalisent en premier lieu les classes populaires.”

Camille Vuillème, Jeunes POP

Notre comité référendaire refuse tant le fatalisme de la gauche parlementaire que les menées antisociales et les demi-mesures écologiques de la droite libérale.

Nous combattons l’extrême-droite, son nationalisme, sa xénophobie, son négationnisme climatique. 

“Nous ne serons jamais allié.e.s à l’UDC et aux lobbies qui se joignent à elle. Contrairement à eux, notre engagement se fonde sur la science. Notre écologisme est conséquent et résolument social.”

Aurélie Rosset, Grève du Climat

Nous appelons toute organisation et toute personne défendant une politique environnementale conséquente et le principe de justice climatique à nous rejoindre.

D’autres informations sont disponibles ici : https://neuchatel.climatestrike.ch/referendum-loi-co2/

Ainsi que sur le site web du comité référendaire : https://www.ecologie-sociale.ch/

Grève du Climat NEJPOP NEsolidaritéS NEParti suisse du Travail (PST-POP)

Cet article a 1 commentaire

  1. Un référendum essentiel et d’actualité. Le moment est venu de prendre conscience qu’il n’y a plus rien à attendre des partis politiques, toutes tendances confondues. Les politiciens ont une vision à courte échéance, soucieux de leur confort actuel suivant le précepte: après moi, le déluge!

Laisser un commentaire